Vaudreuil-Soulanges et Beauharnois-Salaberry exigent la reconnaissance du Pôle logistique de la région

Tuesday, 18 March 2014

Réunis à Les Cèdres, à la jonction de l’autoroute 30 et du Corridor de commerce Ontario-Québec, les représentants des Centres locaux de développement (CLD) et des Municipalités régionales de comté (MRC) de Vaudreuil-Soulanges et de Beauharnois-Salaberry ont demandé aux candidats des élections provinciales du Suroît de se positionner quant à la reconnaissance du Pôle logistique de niveau international de la région.

Différents aspects stratégiques font constater qu’il existe déjà dans le Suroît un Pôle logistique en transport. « Le Suroît constitue la région de prédilection et tout simplement logique de l’intermodalité en transport au Québec », affirme Denis Lapointe, président du CLD Beauharnois-Salaberry et maire de Salaberry-de-Valleyfield. « Avec la plateforme ferroviaire de CSX, le Port de Valleyfield et l’autoroute 30 dans Beauharnois-Salaberry ainsi que les réseaux ferroviaires doubles du CP et du CN et les autoroutes 20 et 40 dans Vaudreuil-Soulanges, l’arrivée de l’A-30 a sans contredit constitué le point d’orgue à ce mouvement naturel de transfert des marchandises en Amérique du Nord », poursuit-il.

De plus, cette localisation géographique stratégique est confirmée par une réflexion théorique étoffée. « Ce sont des milliers de pages d’études qui ont été écrites et réalisées au cours des 10 dernières années au sujet de l’implantation d’un pôle logistique au Québec, martèle Guy Pilon, président du CLD Vaudreuil-Soulanges et maire de Vaudreuil-Dorion. Ces études pointent dans la direction du Suroît et particulièrement de Vaudreuil-Soulanges. Les fonctionnaires des gouvernements fédéral et provincial, appuyés par des consultants expérimentés, ont fait un travail de réflexion, ils méritent le respect des intervenants qui les entourent. La logique et la réflexion doivent prévaloir sur la politique. »

« Nos deux territoires sont aux frontières avec les principaux partenaires économiques du Québec que sont les États-Unis et l’Ontario. En plus, nous ne sommes qu’à quelques pas de Montréal. Notre force, c’est la logistique avancée! », ajoute Joanne Brunet, directrice générale du CLD Beauharnois-Salaberry. Quant à M. Jean Lalonde, préfet suppléant de la MRC de Vaudreuil-Soulanges et maire de Très-Saint-Rédempteur, il souligne que « des facteurs gagnants tels la présence d’infrastructures intermodales et internationales déjà construites et une population en forte croissance font en sorte que notre région saura couvrir les besoins de main-d’œuvre que suscite et suscitera ce Pôle logistique de transport déjà en exploitation. La région attire les investissements, la preuve en est faite avec ceux de CSX, de Canadian Tire et de Relais Logistique, simplement dans ce secteur d’activités.»

Au terme de la conférence de presse, les élus ont demandé aux candidats des élections de prendre position et d’appuyer les intervenants économiques et politiques du Suroît qui se sont unis afin de promouvoir le pôle logistique naturel du Québec.

Go back
TOP